Johann Kaspar Riesbeck

Johann Kaspar Riesbeck, connu aussi sous le nom de Gaspard Risbeck, (1750-1786) est un écrivain allemand.

Né à Höchst, dans l’électorat de Mayence, il était fils d’un riche négociant. Il quitta l’étude du droit pour les lettres. Fortement influencée par la philosophie française des Lumières et notoirement anticlérical, il fréquenta avec assiduité les tavernes et mourut prématurément à l’âge de 36 ans après avoir dilapidé sa fortune.

Il continua les Lettres sur les moines, commencé par Delaroche. Il est l’auteur des Lettres d’Allemagne (1783). Cet ouvrage, qui devint immensément populaire, fut publié en allemand sous le titre Briefe eines reisenden Franzosen, über Deutschland an seinen Bruder zu Paris (Lettres d’un voyageur français sur l’Allemagne à son frère à Paris) : sous la forme de lettres prétendument écrite par un Français voyageant en Allemagne, Risbeck exposa pour la première fois l’écart entre les Lumières françaises vis-à-vis du retard de l’Allemagne à la veille de la Révolution française : il y critiqua sévèrement les mœurs sociales et religieuses de son pays, ainsi que son administration politique, mais il en souligna également les points forts, notamment en matière scientifique, littéraire et philosophique, pour se montrer convaincu que la nation allemande disposait des qualités nécessaires à sa régénération.

Il écrivit également une Histoire de l’Allemagne (Zurich, 1787).

Marie-Nicolas Bouillet et Alexis Chassang (dir.), « Johann Kaspar Riesbeck » dans Dictionnaire universel d’histoire et de géographie, (Wikisource)